Le Concile du Colvert

Hello ! 
Follow us on our website : leconcileducolvert.com   

Nov 11
New website

Alan Strani’s interview on Le Pachacamac magazine. 
http://lepachacamac.com/alan-stani-interview-et-titre-en-preview-exclusive


 

Jun 22
Alan Strani’s interview
May 7

" Un éclair rouge dans le gris de mon existence"

New short film. Play it loud to more intensity.

© Concept by Le Concile du Colvert 2012


May 7

Official clip of Jawaharlal available on Alan Strani’s new album "Excès de Jeunesse", the first project of Le Concile du Colvert

Limited edition of 200 objects 
Package including the Poster and CD 
Order it now on le.concile.du.colvert@gmail.com
Price: 15CHF/10£

© Concept by Le Concile du Colvert 2012

Mar 26

Extract of Symphonie Spirituelle available on Alan Strani’s new album “Excès de Jeunesse”.

Music : Alan.S
Video : Carl.Å


Mar 26

Extract of Sharukhan khan’s back available on Alan Strani’s new album “Excès de Jeunesse”

Music : Alan.S

Video : Carl.Å

Qui sont ces personnages à la tête de canard qui prennent la pose en face de leur créateur de manière naturelle?Ils sont vous, ils sont moi, des anonymes que l’on définit par leur fonction, plutôt que leur personne. Ils sont un mari, une femme, un(e) gymnaste, un petit enfant où un somnambule qu’on décrit à travers le prisme des pratiques sociales dans lesquelles ils s’investissent.Ici réside toute la question de l’identité, tout comme il est difficile de reconnaître un canard d’un autre, les individus ne se distinguent qu’à travers leurs actions. Ainsi, le visage importe peu, l’essence ne réside pas dans des traits acquis à la naissance, mais bien dans la perpétuelle dynamique des actes.Le père de ces canards nous invite donc à recadrer notre perspective sur une zone souvent silencieuse et caractérisée par ce qui se fait, plutôt que ce qui “est”. Ainsi, l’habit en dit probablement plus sur le moine que ce que le sens commun peut laisser entendre.Dans cette même logique, la mélodie, l’immatériel se doit d’être habillé, d’être entouré de l’image, qui à son tour se trouve confortée de cette union, capable infiltrer plus profondément son audience et poursuivre son illusion d’éternité. Parce que la musique avait peur de se retrouver perdue dans un abondant réseau immatériel, et que les individus anonymes de l’image y ont vu une possibilité de renforcer l’expression de leur essence, le concile a décidé que ces deux objets devaient sacraliser leur union et venir décorer vos demeuresLe Concile ©
Mar 21

Qui sont ces personnages à la tête de canard qui prennent la pose en face de leur créateur de manière naturelle?

Ils sont vous, ils sont moi, des anonymes que l’on définit par leur fonction, plutôt que leur personne. Ils sont un mari, une femme, un(e) gymnaste, un petit enfant où un somnambule qu’on décrit à travers le prisme des pratiques sociales dans lesquelles ils s’investissent.


Ici réside toute la question de l’identité, tout comme il est difficile de reconnaître un canard d’un autre, les individus ne se distinguent qu’à travers leurs actions. Ainsi, le visage importe peu, l’essence ne réside pas dans des traits acquis à la naissance, mais bien dans la perpétuelle dynamique des actes.

Le père de ces canards nous invite donc à recadrer notre perspective sur une zone souvent silencieuse et caractérisée par ce qui se fait, plutôt que ce qui “est”. Ainsi, l’habit en dit probablement plus sur le moine que ce que le sens commun peut laisser entendre.

Dans cette même logique, la mélodie, l’immatériel se doit d’être habillé, d’être entouré de l’image, qui à son tour se trouve confortée de cette union, capable infiltrer plus profondément son audience et poursuivre son illusion d’éternité. 

Parce que la musique avait peur de se retrouver perdue dans un abondant réseau immatériel, et que les individus anonymes de l’image y ont vu une possibilité de renforcer l’expression de leur essence, le concile a décidé que ces deux objets devaient sacraliser leur union et venir décorer vos demeures

Le Concile ©


New album of Alan Strani, 
”Excès de jeunesse”
Try, experiment, spontaneously research, these are probably the best notions describing the logic of this first musical object hardly identifiable through the traditional frames of classification.The lapse of time, space and mood on which the entire process of creation has extended itself, gives to the drink a heterogeneous taste. But who cares, as long as we have the drunkenness… Thus, the two years surrounding the conception of these projects, moment often exploited as a ramrod of a frustrating, boring or just ”normal” day, have given birth to this musical ensemble, highly volatile, which appears to me after having taken some distance, pretty happy, with a touch of innocence.Thus, excessiveness is the corollary of this little melodic history that I wished to share with you and which, I hope, will, for few seconds, transport you in the realm of instinct. As such may come out of this process a real excess of youth.    
                 
Limited edition of 200 objects
Package including the Poster and CD
Order it now on le.concile.du.colvert@gmail.com
Price: 15CHF/10£

Le Concile © 
Mar 21

New album of Alan Strani,

”Excès de jeunesse”


Try, experiment, spontaneously research, these are probably the best notions describing the logic of this first musical object hardly identifiable through the traditional frames of classification.

The lapse of time, space and mood on which the entire process of creation has extended itself, gives to the drink a heterogeneous taste. But who cares, as long as we have the drunkenness…
 
Thus, the two years surrounding the conception of these projects, moment often exploited as a ramrod of a frustrating, boring or just ”normal” day, have given birth to this musical ensemble, highly volatile, which appears to me after having taken some distance, pretty happy, with a touch of innocence.

Thus, excessiveness is the corollary of this little melodic history that I wished to share with you and which, I hope, will, for few seconds, transport you in the realm of instinct. As such may come out of this process a real excess of youth.    

                

Limited edition of 200 objects

Package including the Poster and CD

Order it now on le.concile.du.colvert@gmail.com

Price: 15CHF/10£





Le Concile © 


Nouvel album d’Alan Strani, 

”Excès de jeunesse”

Essayer, expérimenter, rechercher en toute spontanéité, telles sont probablement les notions qui décrivent le mieux la logique au sein de laquelle s’inscrit ce premier objet musical difficilement identifiable à travers les catégories traditionnelles de classement.Le lapse de temps, d’humeur et d’espace sur lequel s’étend l’avancement de chacune de ces conceptions donne un caractère hétérogène au breuvage. Mais qu’importe, pourvu qu’on ait l’ivresse… De ce fait, les deux ans sur lesquels s’étend la conception de ce projet, souvent instrumentalisé comme un refouloir d’une journée morne, frustrante ou simplement « normale », donnèrent naissance à cet ensemble musical volatile, heureux, qui m’apparaît, avec un léger décalage de l’âge, comme involontairement innocent.Ainsi, l’excessivité béate est le corollaire de cette petite histoire musicale que je désire vous faire partager et qui j’espère vous amènera un instant dans le royaume de l’instinct pour, que de cet excès de jeu, naisse « excès de jeunesse ».

 
Edition limitée à 200 objets
Inclu  Poster A2 et CD
Demandez le nous en écrivant au : le.concile.du.colvert@gmail.com
Prix: 15CHF/10£


Le Concile © 
Mar 21

Nouvel album d’Alan Strani, 


”Excès de jeunesse”



Essayer, expérimenter, rechercher en toute spontanéité, telles sont probablement les notions qui décrivent le mieux la logique au sein de laquelle s’inscrit ce premier objet musical difficilement identifiable à travers les catégories traditionnelles de classement.

Le lapse de temps, d’humeur et d’espace sur lequel s’étend l’avancement de chacune de ces conceptions donne un caractère hétérogène au breuvage. Mais qu’importe, pourvu qu’on ait l’ivresse… 

De ce fait, les deux ans sur lesquels s’étend la conception de ce projet, souvent instrumentalisé comme un refouloir d’une journée morne, frustrante ou simplement « normale », donnèrent naissance à cet ensemble musical volatile, heureux, qui m’apparaît, avec un léger décalage de l’âge, comme involontairement innocent.

Ainsi, l’excessivité béate est le corollaire de cette petite histoire musicale que je désire vous faire partager et qui j’espère vous amènera un instant dans le royaume de l’instinct pour, que de cet excès de jeu, naisse « excès de jeunesse ».


Edition limitée à 200 objets

Inclu  Poster A2 et CD

Demandez le nous en écrivant au : le.concile.du.colvert@gmail.com

Prix: 15CHF/10£

Le Concile © 

Prelude.
Mar 21

Prelude.

Prélude.
Mar 20

Prélude.